Actualité

  • Vivonne – 21 novembre – Nouveau protocole pour la construction des crèches : pour tout savoir cliquer ICI
  • Normandie – 13 novembre 2020 – la dernière édition du Guide Lepère sur la voie de Paris-Tours est enfin disponible.
  • Paris – Le prochain rendez-vous des pèlerins de Compostelle à Paris se tient le dernier vendredi du mois, à partir de 19h00. Retrouvons-nous à la brasserie : »Le Petit Cluny » – 19, Boulevard Saint-Michel – 75005 PARIS.
  • Ile de France – 8 décembre 2020 – Reprise des activités de Compostelle 2000 – pour consulter l’agenda CLIQUEZ ICI
  • Abbaye de Ligugé – 17 et 18 avril 2021 – 3èmes rencontres d’Après Chemin organisées par le Collectifs des Hôtes de la Via Turonensis (report du projet d’avril 2020). Prendre le temps d’un weekend pour partager nos expériences sur des chemins de pèlerinage sur le thème Après le chemin, aller plus loin ? pour tout savoir et s’inscrire CLIQUEZ ICI

Charbel, pèlerin libanais

Le chemin de Saint Jacques de Compostelle me manque beaucoup, ainsi que les expériences spirituelles que j’ai vécues lors de mon chemin de Paris jusqu’à Compostelle!

Au Liban, nous avons fêté Saint Charbel dimanche dernier (troisième dimanche de juillet). Mais quand j’étais à Compostelle et concélébrant la messe à la Cathédrale, j’ai découvert que les deux fêtes se succèdent, c’était une joie pour moi.

Je te remercie pour ta pensée et tes prières pour le Liban, je compte sur la prière de toute l’équipe.

J’en profite également pour te donner de mes nouvelles: Je suis nommé chef d’établissement scolaire dans une région chrétienne de la Békaa entourée de musulmans, sunnites et chiites, qui accueille 600 élèves de toutes confessions. Avec la crise économique et financière depuis quelques années les parents ne peuvent plus payer la scolarité de leurs enfants. Ils comptent sur l’Eglise et les écoles catholiques.

La crise sanitaire avec le Coronavirus a aggravé la situation économique et financière au Liban beaucoup plus que dans le monde entier. Elle a mis toutes les familles libanaises dans une situation très critique, les gens ont perdu leur travaille, des personnes qui se suicident car ils ne peuvent plus supporter la situation, etc.

Bref, La France, notre mère (comme nous l’appelons au Liban depuis 100 ans déjà 1920) nous a donné, comme toujours, un petit espoir avec une aide financière pour les écoles catholiques apportée de l’Etat et de l’OEuvre d’Orient. JY Le Drian est actuellement au Liban pour cette mission, entre autres.

Personnellement, j’ai créé une caisse d’aide à l’école que je dirige lors de mon installation, en septembre dernier, car je l’ai senti cette crise financière. Par ailleurs, j’ai créé l’association AmiCO Liban, d’intérêt général, en France, pour aider les enfants libanais à payer leur scolarité. Je compte sur ton réseau si quelqu’un peut faire un don à AmiCO Liban, je serai reconnaissant afin de nous aider à continuer notre mission.

Je reste à ton entière disposition pour toutes informations complémentaires.

En plein union de prière

Fraternellement

Abouna Charbel OUBA b.c.

Chef d’établissement scolaire

Collège Oriental Basilien

– Docteur en Sc. de l’éducation

Université de Paris-Est, Créteil, LIRTES EA 7313

– Docteur en administration scolaire

Institut Catholique de Paris – Faculté d’éducation

– Enseignant chercheur à l’Université Saint Joseph – Beyrouth (USJ)

– Enseignant chercheur à l’Université du Saint Esprit – Kaslik (USEK)

Président fondateur de l’association : AmiCO Liban

www.amicoliban.org

Aidez-nous, nous avons besoin de vous (cliquez ici)

Pèleriner confiné

Jeudi 19 Mars 23:32
Pèleriner confiné


Une proposition de l’association Constellations Saint-Jacques
Beaucoup de pèlerins de Compostelle rêvent de
 » mettre leurs pas dans les pas des pèlerins médiévaux « .
Le confinement imposé à cause du coronavirus signe une crise grave.
Il offre aussi des opportunités.
Jean Geiler de Kaysersberg, prédicateur strasbourgeois du XVe siècle,
en proposait une pour le Jubilé de 1500 à Rome.
Pèleriner dans sa chambre si l’on ne peut pas prendre la route. La Fondation David Parou Saint-Jacques ouvre la Constellation des pèlerins médiévaux pour une première étape avec Jérôme Munzer.
Il quitte Nuremberg le 2 août 1494. Puisse le pèlerinage proposé en sa compagnie distraire tous ceux qui marcheront avec lui.
Voici une première étape.

Nous nous efforcerons de vous en proposer une chaque jour, comme le font les pèlerins à moins que d’insidieuses ampoules ou une tendinite persistante ne leur impose quelque repos.

Péleriner confiné – étape n°1  
Jérôme Münzer part précipitamment de Nüremberg en 1484 et 1494



Depuis longtemps, Jérôme Münzer avait pour projet de « s’exposer aux voyages sur terre et sur mer, d’enquêter sur les sites, les lieux et les illustres personnages », un projet mis à mal par son installation comme médecin à Nüremberg et son mariage.
Mais, écrit-il « cinq ans après avoir achevé mon doctorat à la faculté de médecine de Pavie, c’est-à-dire en l’an de grâce 1484, alors que l’épidémie se renforçait dans Nuremberg, ce grand carrefour commercial de la Germanie supérieure où, grâce à la bienveillance de la Fortune, je m’étais installé en qualité de médecin et, comme je n’étais pas sans une certaine crainte de la contagion, ayant remarqué que celui qui avait le moins de chances de mourir à la guerre ou de la peste était celui qui ne s’y exposait pas, je me proposai de prendre la fuite ».
Il retourne en Italie pour quelques mois et, dit-il « je regagnai Nuremberg le 24 janvier de l’année du Salut 1484, en parfait état de santé, et j’y trouvai mon épouse et ma famille saines et sauves ainsi que toute ma maison ».
Dix ans plus tard, récidive :
« Par la suite, l’année du Salut 1494, au commencement d’une nouvelle épidémie de peste, je voulus avoir recours à mon vieux remède, la fuite ; après réflexion, cette fois, je choisis certains nobles jeunes gens, fils de riches marchands, qui parlaient italien et français ». Là il va beaucoup plus loin, à la fois pèlerin et voyageur. Et bien sûr, ses pas le mènent à Compostelle.
 
La suite demain
19/03/2020 Denise Péricard-Méa

Halte Jacquaire à Poitiers

Vendredi 15 Mars 2019 a eu lieu l’inauguration de la halte jacquaire de Poitiers près de l’église de St Hilaire le Grand
10 rue du Général Demarçay, 86000 Poitiers.Tél : 07 69 33 06 33

https://compostelle-vienne.jimdo.com/halte-jacquaire/

gérée par l’association Les Amis des Chemins de Compostelle en Vienne
accueil du 15 mars au 30 octobre tous les jours de 15 heures à 19 heures
La Halte comporte deux chambres de quatre et six lits, deux sanitaires (lavabo, douche, WC), une cuisine équipée, une pièce à vivre et un garage où l’on peut entreposer les vélos. Lave-linge, essoreuse. 13 €, crédential obligatoire.
Merci a cette association et à la ville de Poitiers pour le confort apporté aux pèlerins de la Voie de Tours20190315_150519_resized