d’hospitaliers

Ils donnent un peu de leur temps pour accueillir les pèlerins à leur domicile ou dans des haltes, refuges, ou gîtes jacquaires.

  • Bientôt ici votre témoignage ?

    20150725_213646

    pèlerins en fête à Melle

  • Jean-Pierre de http://www.Chemin-faisant.fr
    Accueillir les pèlerins à Saint Sauvant, c’est d’abord leur offrir un climat chaleureux et bienveillant. Le lieu s’y prête tout particulièrement : il s’agit d’un domicile privé. La grande cuisine-salle  à manger permet de partager un repas complet et équilibré préparé par l’hospitalier. Autour de la table, comme dans une famille, chacun bénéficie d’une écoute, d’une attention particulière et d’éventuels conseils de toutes natures. Lorsque les circonstances s’y prêtent, l’accent est mis sur la dimension spirituelle du Chemin, dans le respect des sensibilités et des convictions de chacun.
    Les chambres sont spacieuses et lumineuses. Draps et taies en tissu sont changés à chaque passage. Il est possible d’utiliser une machine à laver et un sèche-linge. Bref, c’est tout comme à la maison ! Assurer un service d’hospitalier dans ces conditions, avec une telle liberté d’action et une telle responsabilité confiée, c’est assurément avoir l’occasion de fournir le meilleur de soi-même.
    J’ai nettement ressenti les avantages bénéfiques liés à cette prérogative …
    à propos du donativo
  • Marie-Hélène et François en Charente-Maritime :Il y a plus de 10 ans, nous avons reçu nos premiers pèlerins. Notre expérience a commencé , un dimanche soir, en accueillant un couple à la recherche d’un hébergement.Il pleuvait, ils étaient fatigués, ils avaient froid. Nous avons ouvert nos portes, notre cœur, nous avons partagé notre repas, allumé notre cheminée pour qu’ils se réchauffent. Cette soirée là dans l’échange, la convivialité, nous avons compris que l’ accueil de pèlerins était une richesse sur notre chemin.Nous avons toujours le même plaisir d’aller chercher les personnes à Juicq à 3 Kms qui cheminent sur ces magnifiques chemins, voie de Tours et de Bretagne. Nous continuons à écouter, soigner les petits bobos, accompagner, partageant notre table, en ayant une attention particulière ,en respectant le besoin de chacun, proposant de laver leurs linges, en étant disponible. Une aventure simple commence à chaque rencontre. Marie-Hélène et François VINER – La ferme d’Octave d’Antan –Saint Hilaire de Villefranche
  • Etre accueillant dans un gîte Jacquaire… Saint Sauvant (86) par Monique

 

Publicités